Dégustation Domaine Thénard avec André Bordeaux-Montrieux

dsc04544

André Bordeaux-Montrieux, étudiant en viticulture-oenologie à Beaune, est venu présenter le Domaine Thénard dirigé actuellement par ses parents dont la cave du XVIIIème est située au coeur du village de Givry. Il recense  des pépites du terroir bourguignon en Premier et Grands Crus ! Durant cette soirée nous avons eu la chance de découvrir  la gamme des vins rouges allant de la Côte d’Or à la Côte Chalonnaise.

Ces vins de Givry se trouvent sur 3 parcelles orientées Est-Sud et sont des lieux-dits en vigne depuis le XIIIè siècle, époque où les moines cisterciens avaient commencé à orchestrer la vie et la culture du vignoble bourguignon.

Les Bois Chevaux,  Premier Cru, 2012 :On apprécie le nez gourmand de fruits rouges et de notes grillées. On remarque une bouche vive et tendue à la fois qui nous surprend par ses agréables arômes de rhubarbe et de réglisse.

Clos du Cellier aux Moines,  Premier Cru, 2012 : Il développe une belle robe groseille et un bouquet fruité délicat. L’attaque est plus franche et les caudalies plus puissantes. C’est un vin de bonne garde. Il irait très bien avec un pâté en croûte ou des escalopes de veau sautées.

Clos Saint Pierre, Premier Cru, 2012: A noter que c’est un monopole du Domaine Thénard, il est plus puissant en terme de tannins. Cette parcelle se distingue par sa finesse et sa bonne longueur en bouche.

Île des Vergelesses, Premier Cru, 2012 : climat d’exception de l’appellation Pernand-Vergelesses en Côte d’Or, il donne un vin très fruité (framboise, fraise) et à la fois floral avec des notes de violette. Elevé en fûts de chêne, les tannins sont fondus et le vin bien équilibré. Il accompagne très bien les viandes rouges et savoureuses comme le rôti de boeuf.

Corton, Clos du Roi, Grand Cru, 2012 : Seul grand cru rouge de la Côte de Beaune. On sent que c’est un vin appelé à mûrir avec le temps. Au début il a une attaque molle puis offre un bouquet éclatant. On le boirait sûrement accompagné d’un poulet à la crème aux champignons et d’une tarte aux prunes rouges.

Grands-Échezeaux, Grand Cru, 2012 : Voici un vin d’excellente facture que l’on peut faire vieillir de nombreuses années avant de le déguster. Il porte une robe magenta. Son bouquet part de notes florales fruitées fraîches (cerise) épicées puis en vieillissant il développe des arômes de cuir, de musc et de pruneau. Au palais on aime sa rondeur et la souplesse de ses tannins. Il offrira une incroyable complexité aromatique dès 5 ans. Il se mariera à merveille avec de délicats fromage comme le morbier, la tête de moine ou le vacherin.

André Bordeaux-Montrieux a fait preuve de pédagogie et d’humour et nous a transmis avec passion son expérience et son amour du pinot noir. Merci infiniment nous avons beaucoup aimé cette horizontale de 2012 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s